Banniere3-web.jpg

Une personne peut être trouvée coupable non seulement en ayant personnellement possession de drogue, mais aussi en sachant, par exemple, que son ou sa conjoint (e) possède des stupéfiants à la maison. Le savoir sans intervenir constitue un consentement à la possession et peut donc également mener à une condamnation.

APPELEZ-NOUS
dès maintenant
581-741-3788